Dimanche 28 août 2022 – 12h –  à l’Eglise paroissiale de SAINT ANTONIN NOBLE VAL

 Didier ADEUX et Georges LARTIGAU, orgue à 4 mains joueront pour notre bonheur…

Johann Georg ALBRECHTSBERGER (1736-1809) Prélude et Fugue en Sib majeur

Jules MASSENET (1842-1912) Méditation de Thaïs

Adolf Friedrich HESSE (1808-1863) Fantaisie en ré mineur (Andante – Allegretto – Allegro vivace – Poco moderato)

Georges LARTIGAU a été organiste titulaire de l’église Sainte Jeanne d’Arc de Versailles et de l’Eglise Réformée du Saint-Esprit à Paris tout en étant professeur dans plusieurs Ecoles de musique de la région parisienne. Depuis 1990 il s’est consacré à l’enseignement de l’orgue dans les Conservatoires de l’Aveyron, de Tulle et de la Creuse.

Après avoir travaillé sur l’édition des œuvres d’orgue de Boëly, il s’attache à faire connaître maintenant l’œuvre pour orgue de Mel Bonis (1858-1937) dont il a réalisé la publication en 2 volumes aux Editions Armiane de Versailles et l’enregistrement d’un double CD sous le label Ligia Digital.

Il s’est investi également dans l’animation et la protection du Patrimoine en tant que président de l’Association Aristide Cavaillé-Coll (1979 à 2017) et comme membre de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture du Ministère de la Culture (nominations depuis 1985).

Georges Lartigau est actuellement organiste titulaire de la cathédrale de Mende (48).


Didier Adeux

1) “La musique n’est pas un moyen de transport” disait Paul Dukas.

“C’est la raison pour laquelle j’ai passé brillamment mon permis de conduire parallèlement à mes études musicales.

Bien m’en a pris, puisqu’actuellement organiste titulaire des orgues de la ville de Gaillac, je peux  “motoriser” mes déplacements jusqu’à Saint-Antonin  pour retrouver des amis musiciens et amis des orgues.

Cette facilité de déplacement m’aura aussi permis de jouer en Espagne, en Allemagne, en Roumanie et aussi en Grande-Bretagne, mais là, c’est le permis « haute mer » qui m’a été utile !

Tout au long de ces voyages, de belles rencontres avec des danseurs, comédiens, musiciens et autres compositeurs ont enrichi cette belle aventure d’un musicien soucieux de transmission, pas mécanique celle-ci, mais pédagogique. C’est aussi un autre aspect de mon déjà long trajet”

Didier Adeux