Programme du 30 août : dernier « petit concert du marché »

Un thème : Sur les traces de Hildegard Von Bingen …et vers le premier baroque allemand

Hildegarde recevant l’inspiration divine, manuscrit médiéval. (source : Wilicommons)

Au programme : 

– Du Llibre Vermell de Montserrat (c. 1399) : O Virgo
– Du Robertsbridge codex (c. 1320) : Estampie
– Hildegard Von Bingen (1098-1179) : O ignee spiritus
– De la tablature de Adam Ileborgh de Stendal (1448) :

. P[rae]ambulum s[upe]r d a f et g
. Mensura triu[m] n[ot]a[rum] s[upe]r i[llum] teno[r]e[m],

Frowe al my[n] hoffe[n] an dyr lyed . P[rae]ambulum i[n] C

– Adam de St Victor (1112-1146) : Heri mundum exultavit, séquence à St Etienne, martyr

– Du fundamentum organisandi Magistri Conradi Paumans Ceci de Nürenberga anno 1452 : Elend das dich der Teuffel schend

– Hildegard Von Bingen : Quia ergo femina
– Du livre d’orgue de Buxheim (c. 1450) : Adieu mes très belle – Du Codex Las Huelgas (XII-XIIIe siècle) : Sanctus, cleri cetus – Anonyme : upon la mi re
– Heinrich Scheidemann (1595-1663) : Praeambulum ex E

– Johann Hermann Schein ( 1586-1630) : Motet Erbarm dich mein, o Herre Gott

Les artistes

Après des études avec Jan Warmink, Willem Mesdag et Wim van Beek, Jan Willem Jansen remporte en 1977 le diplôme de soliste du Conservatoire Royal de La Haye et se perfectionne en clavecin avec Ton Koopman à Amsterdam. Il poursuit alors ses études en France auprès de Xavier Darasse dont il devient le collaborateur pédagogique au Conservatoire de Toulouse où il a enseigné jusqu’à aujourd’hui l’orgue et le clavecin.

Il est également cofondateur du département de musique ancienne de cet établissement, et assure, aux côtés de Michel Bouvard, la responsabilité du nouveau département supérieur « Orgues et Claviers ». Son activité d’interprète l’a amené à jouer avec les meilleurs ensembles baroques européens, notamment La Chapelle Royale de Paris, Le Collegium Vocale de Gand, Hesperion XX, Les Sacqueboutiers de Toulouse et l’Ensemble Baroque de Limoges.

Il est titulaire de l’orgue Ahrend du musée des Augustins et de la Basilique Notre-Dame de la Daurade à Toulouse.

Isabelle Belaygues et Geneviève Foccroulle sont membres du Restoration consort – Les voix de l’orgue, ensemble vocal basé à St Antonin Noble Val. Passionnées par les musiques vocales anciennes, aux parcours différents – l’une a une formation d’historienne, l’autre est pianiste – elles se retrouvent pour explorer des répertoires du Moyen-Age, notamment celui d’Hildegard Von Bingen. Elles cherchent également à découvrir des musiques moins connues, les séquences d’Adam de St Victor ou plus récemment le graduel de Gaillac. Elles prennent beaucoup de plaisir à porter attention aux architectures sacrées et à adapter leur programme en fonction du lieu qui les accueille.

Étiquettes: